Titre : Trans-urétéro-pyélostomie;

Sous-titre : 5 observations;

URL : http://www.urofrance.org/fileadmin/documents/data/PU/2001/PU-2001-00110141/TEXF-PU-2001-00110141.PDF

Description : La technique de la trans-urétéro-pyélostomie (TUP) est illustrée par 5 observations de perte de substance étendue de l’uretère distal par sclérose radique, traumatisme opératoire ou envahissement tumoral; ces lésions sont survenues au cours de l’évolution d’une tumeur génitale 4 fois et d’un prolapsus rectal dans le dernier cas. La lésion était bilatérale et radique 2 fois, unilatérale 3 fois. La symptomatologie était une colique néphrétique 2 fois, une insuffisance rénale 1 fois et un tableau infectieux 2 fois (une pyélonéphrite, un choc septique). L’hydronéphrose d’amont était constante. L’étendue des lésions rendait impossible une anastomose vésicale, d’autant que la vessie était 3 fois irradiée et/ou absente. Le branchement du moignon urétéral supérieur sur l’uretère opposé était impossible en cas de lésion bilatérale nécessitant la dérivation de l’uretère opposé ou pour cause de brièveté de l’uretère donneur, ou encore en raison de l’incongruence de diamètre des deux uretères. On a donc choisi dans 5 observations de réaliser une TUP. Les suites opératoires ont été simples 4 fois, marquées une fois par une fistule anastomotique transitoire. 4 des 5 patients ont survécu à long terme avec un excellent résultat clinique et radiologique.;

Année : 2010;

Exclure de QDN : false;

UNF3S : false;

Détails


Type(s) de ressource(s) :

Indexation :

Spécialité(s) : ***thérapeutique

Vous pouvez consulter :


Courriel
21/06/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.