CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion

Scope Note MeSH Medline Recevez cette page chaque semaine par courrier électronique, cliquez ici. [880 inscrits au 20/05/2014]
Pour se désabonner, cliquez . Pour en savoir plus sur la description et l'indexation des ressources : CISMeF : pourquoi, comment.

Période du 26-11-2016 au 03-12-2016 rss - Archives - Actualité - Blogue CISMeF

documents - organisme

documents
  1. Syndrome de Kleefstra
    Orphanet 2012 France
    *information scientifique et technique;

    Le syndrome de Kleefstra (SK) est une maladie génétique caractérisée par un déficit intellectuel, une hypotonie infantile, un retard sévère du langage expressif et une dysmorphie faciale caractéristique, associés à d'autres signes cliniques.

    Voir l'indexation

  2. Adaptation des fonctions rénales a la réduction néphronique
    CUEN - Collège Universitaire des Enseignants en Néphrologie 2016 UNF3S France
    *cours;

    L’insuffisance rénale résulte d’une destruction de néphrons qui ampute progressivement et, d’intensité variable, les différentes composantes de la fonction rénale. Nous verrons 1) les modifications hémodynamiques glomérulaires à l’origine du processus physiopathologique de progression du déclin de la fonction rénale, et 2) les modifications fonctionnelles et structurales d’adaptation et de compensation qui permettent de maintenir l’homéostasie de l’organisme jusqu’au stade ultime de la maladie rénale chronique.

    Voir l'indexation

  3. Fiche d’information et de consentement pour traiter une tachycardie ou une anomalie électrique par ablation endocavitaire
    SFC - Société Française de Cardiologie 2016 France
    *brochure pédagogique pour les patients;

    Cette technique consiste à supprimer certaines arythmies ou troubles du rythme (accélérations du rythme cardiaque, extra-sytoles) ou anomalies électriques par cautérisation de zones spécifiques à l’intérieur (ou, plus rarement, la surface) du cœur, en appliquant une température élevée le plus souvent (ablation par courant de radiofréquence), ou une température très basse (cryoablation).

    Voir l'indexation

  4. Fiche d’information et de consentement pour une ablation de fibrillation atriale
    SFC - Société Française de Cardiologie 2016 France
    *brochure pédagogique pour les patients;

    Pourquoi vous propose-t-on une ablation de Fibrillation Atriale? Les médicaments ne sont efficaces que dans environ 50 % des cas pour maintenir le cœur en rythme normal. Pour certains patients, présentant une FA rebelle aux traitements antiarythmiques ou une intolérance à ces médicaments, l’ablation constitue un traitement efficace. C’est pour cela que ce traitement vous a été recommandé par votre cardiologue.

    Voir l'indexation

  5. Fiche d’information et de consentement pour l’implantation d’un défibrillateur automatique
    SFC - Société Française de Cardiologie 2016 France
    *brochure pédagogique pour les patients;

    Il vous est proposé la mise en place d’un défibrillateur automatique implantable (DAI) car vous êtes dans l’une des deux situations suivantes : - vous avez une maladie cardiaque qui vous expose à un risque de mort subite en rapport avec la survenue dans les mois ou les années à venir de troubles du rythme cardiaque graves. Ces troubles du rythme cardiaque graves sont dus à des accélérations intempestives de la fréquence cardiaque et peuvent être parfois mortels s’ils ne sont pas traités à temps. - vous venez de présenter un trouble du rythme cardiaque grave. Le risque de récidive est important malgré les traitements qui pourraient être proposés et peut conduire à la mort subite.

    Voir l'indexation

  6. Arrêt Cardiaque de l'Enfant
    Université de Paris 6, Pierre et Marie Curie 2016 UNF3S France
    *film éducatif;

    Ce film pédagogique sur la prise en charge de l'arrêt cardiaque de l'enfant de 23 minutes a pour objectif d'améliorer la formation des futurs professionnels de santé sur la prise en charge de l’ACR de l’enfant.

    Voir l'indexation

  7. Drainage d’un abcès guidé par l’image
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Qu’est-ce qu’un abcès? Un abcès est une accumulation de fluide infecté et de cellules mortes (pus) à un endroit dans le corps. L’abcès est souvent enflé et douloureux. Souvent, les abcès ne guérissent pas seuls, et ils peuvent s'aggraver sans traitement. On commence par administrer des antibiotiques. Or, certains abcès ne guérissent pas avec des antibiotiques seulement. Il faut plutôt les percer et drainer le pus pour qu’ils commencent à se résorber.

    Voir l'indexation

  8. Embolisation d’une varicocèle guidée par l’image
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Qu’est qu’une varicocèle? Une varicocèle est une dilation des veines situées dans le scrotum. La varicocèle peut entraîner des douleurs et une sensation de pression dans le scrotum. Elle peut également contribuer à l'infertilité. La varicocèle se développe avec le temps.

    Voir l'indexation

  9. Insertion d’un tube de néphrostomie guidée par l’image
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Qu’est-ce qu’un tube de néphrostomie? Il s’agit d’un petit tube souple qui draine l’urine. Il est placé dans le rein à partir du bas du dos. Un tube de néphrostomie est inséré dans le rein lorsqu’il y a une obstruction qui entrave le débit normal de l’urine. La plupart des tubes de néphrostomie sont insérés par un radiologiste d’intervention. Pour ce faire, il utilise le guidage par l'image.

    Voir l'indexation

  10. Myélographie guidée par l’image
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Qu’est-ce qu’une myélographie? Une myélographie est un examen spécial qui sert à déterminer s’il y a des troubles de l’épine dorsale, de la moelle épinière ou des structures avoisinantes. Pour ce faire, on utilise un colorant spécial, appelé agent de contraste, qui permet de voir les nerfs et la moelle épinière dans le canal rachidien sur les radiographies. Un radiologiste d’intervention effectue la myélographie en utilisant le guidage par l’image.

    Voir l'indexation

  11. Traitement au laser endoveineux guidé par l’image
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Qu’est qu’un traitement au laser endoveineux? Dans un traitement au laser endoveineux (aussi appelé ablation des varices au laser), on utilise le laser pour fermer des varices. Le laser brûle la paroi interne de la veine, ce qui interromp l'écoulement sanguin dans cette région. Ce traitement est effectué par un radiologiste d’intervention grâce au guidage par l'image.

    Voir l'indexation

  12. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les cancers digestifs
    Institut Curie 2016 France
    *information patient et grand public;

    A l’occasion de Mars bleu, le mois de mobilisation contre le cancer colorectal, l’Institut vous en dit plus sur les cancers digestifs. D’incidences variables, les cancers digestifs progressent, principalement en raison de l’augmentation de l’incidence du cancer colorectal. Etats des lieux des pathologies digestives en France, de la prévention, des traitements disponibles et des avancées de la recherche.

    Voir l'indexation

  13. Les cancers ORL
    Institut Curie 2016 France
    *information patient et grand public;

    Aussi appelés cancers des voies aérodigestives supérieures, les cancers ORL regroupent des cancers fréquents – 80 % sont des carcinomes épidermoïdes de la gorge (larynx, pharynx) et de la bouche – et une grande variété de tumeurs plus rares, comme les cancers du cavum (ou nasopharynx, à l’arrière du nez), ou des glandes salivaires (parotide, palais), de la glande thyroïde…

    Voir l'indexation

  14. Les sarcomes
    Institut Curie 2016 France
    *information patient et grand public;

    Les sarcomes sont une grande famille hétérogène de tumeurs rares et complexes. Ils touchent des hommes et des femmes de tous les âges et se présentent habituellement comme une masse profonde, principalement un niveau des membres ou de l’abdomen. Au moindre doute, il est crucial de consulter rapidement un praticien qui orientera son patient vers un centre expert en sarcomes comme l’Institut Curie.

    Voir l'indexation

  15. Les cancers du sang ou cancers hématologiques
    Institut Curie 2016 France
    *information patient et grand public;

    Leucémies, lymphomes, myélomes sont les plus fréquents des cancers hématologiques ou cancers du sang. Chaque année, en France, ils touchent plus de 33 000 personnes, plus particulièrement aux deux extrêmes de la vie : enfants, jeunes adultes et personnes âgées.

    Voir l'indexation

  16. Le sommeil : bienfaits et nombre d’heures recommandées
    AboutKidsHealth 2016 France
    *information patient et grand public;

    Le sommeil est une partie très importante de la santé mentale et physique de votre enfant. Il permet au cerveau et au corps de votre enfant de se reposer et de récupérer. Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour aider votre enfant ou votre jeune à avoir un sommeil de qualité aussi souvent que possible.

    Voir l'indexation

  17. Le suicide chez les enfants et les adolescents: présentation générale
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Le suicide peut survenir à la suite de toutes sortes de problèmes. Ceux qui ont des pensées suicidaires, et passent ensuite à l’acte, souffrent souvent d’une douleur affective accablante. Souvent, ils voient le suicide comme la seule façon de mettre fin à leurs souffrances.

    Voir l'indexation

  18. Le trouble bipolaire: le traitement par la psychothérapie et les changements de mode de vie
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Si votre enfant reçoit un diagnostic de trouble bipolaire, les médicaments constitueront une partie importante de son traitement. Le médecin de votre enfant peut aussi recommander la psychothérapie et les changements de mode de vie pour gérer les symptômes.

    Voir l'indexation

  19. Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC): comment aider votre enfant
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Les parents se livrent souvent à des rituels pour aider leur enfant à se sentir moins angoissé. Malheureusement, en ce faisant, les parents peuvent renforcer involontairement les symptômes du trouble obsessionnel compulsif (TOC) de la façon suivante: en suivant une routine spécifique que réclame leur enfant, en modifier leur comportement pour accommoder le rituel de l’enfant, en offrant des assurances excessives.

    Voir l'indexation

  20. Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC): comment les TOC affectent-ils la vie de votre enfant
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Quelle est la différence entre le TOC et le fait d'éprouver des pensées bizarres de temps à autre ou d'avoir une préférence pour la routine? La plupart des gens éprouvent des pensées dérangeantes de temps à autre. De la même façon, de nombreux enfants et adolescents, ainsi que des adultes, préfèrent suivre des routines particulières de temps à autre. En général, les tout-petits se sentent mieux en suivant des rituels, de l’âge de 18 mois jusqu’à deux ou trois ans. Il s’agit de comportements liés à l’âge et tout à fait normaux. Durant cette période, il n’est pas inhabituel pour l’enfant de vouloir manger les éléments de son repas dans un ordre particulier ou d’aligner ses jouets d’une certaine manière, par exemple.

    Voir l'indexation

  21. Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC): le traitement par la psychothérapie et les médicaments
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    On sait que le TOC peut être bien traité en utilisant à la fois la psychothérapie et des médicaments.

    Voir l'indexation

  22. Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC): présentation générale
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Qu’est-ce que le trouble obsessionnel-compulsif (TOC)? Dans le TOC, une personne souffre de pensées ou d’images inquiétantes et intrusives qui surgissent dans son esprit et/ou suit des comportements répétitifs ou stricts (des rituels) pour diminuer son inquiétude. La plupart des gens affectés par un TOC, sauf les très jeunes enfants, sont conscients que les pensées qu’ils entretiennent et/ou que les images qu’ils voient ne sont pas réelles. Cependant, ils y croient quand même et se sentent obligés, ou forcés, de suivre certains rituels pour soulager le trouble causé par ces pensées et ces images. Ce lien entre les pensées et le comportement signifie qu’il est plus courant qu’une personne atteinte de TOC ressente à la fois des obsessions et des compulsions plutôt que séparément.

    Voir l'indexation

  23. Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC): signes avant-coureurs
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Le TOC est souvent appelé le « mal secret » parce que les symptômes passent souvent inaperçus ou ne sont pas reconnus par les parents ou par d’autres personnes. Lorsqu’on observe des comportements inhabituels, beaucoup d’enfants, soit les justifient ou réagissent si fortement que les parents frustrés, tolèrent souvent, voire permettent le comportement afin d’éviter les conflits. Mais en l’absence de suivi et de traitement, le TOC peut s’aggraver.

    Voir l'indexation

  24. Nutrition: une alimentation saine et équilibrée peut favoriser la santé mentale de votre enfant
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    En tant que parent, vous êtes dans la position unique et privilégiée de pouvoir décider de ce que votre enfant mange chaque jour. Vous pouvez aussi servir de modèle pour de saines habitudes et attitudes en ce qui concerne la nutrition, l’image corporelle et le mode de vie. Ces saines habitudes de vie pourront donner à votre enfant les fondements qu’il lui faut pour vivre en santé toute sa vie durant.

    Voir l'indexation

  25. Trouble bipolaire: signes avant-coureurs
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Quels sont les principaux symptômes du trouble bipolaire? Les principaux symptômes du trouble bipolaire sont l'alternance des épisodes de dépression et de manie, et, parfois, les symptômes de psychose.

    Voir l'indexation

  26. Stratégies diagnostiques des cancers
    FUN - France Université Numérique 2016 France
    *formation en ligne ouverte à tous;

    Fin d'inscription 06 nov 2016 Début du Cours 23 sep 2016 Fin du cours 06 nov 2016 Effort estimé 2 - 3 h/semaine À propos du cours Seul un diagnostic précis permet de choisir le traitement le plus approprié. Ce cours va vous expliquer pourquoi ce principe général est crucial quand il s'agit des cancers. Les cancers, ou tumeurs malignes, correspondent à des maladies qui présentent des caractéristiques communes, mais aussi de nombreuses différences. Pour tous ces cancers, survenant chez des patients ayant eux-mêmes des caractéristiques uniques, on dispose actuellement d'un grand nombre de traitements possibles. Avec un diagnostic précis, on sélectionnera le traitement le plus adapté, qu’on appellera traitement personnalisé. Caractériser précisément un cancer avant tout traitement est un enjeu majeur qui implique des médecins cliniciens, des spécialistes de l’imagerie radiologique et tissulaire et de la biologie des cancers. Notre mission est de vous transmettre une vision globale des principales étapes du diagnostic des cancers.

    Voir l'indexation

  27. Les nouveautés en scanner coronaire : données cliniques et progrès technologiques
    SFC - Société Française de Cardiologie 10.1016/j.amcp.2016.07.005 2016 France
    *article de périodique;

    Les indications cliniques du scanner coronaire sont maintenant bien précisées et figurent en bonne place dans les recommandations récentes de la Société européenne de cardiologie (ESC), plus particulièrement en ce qui concerne la place de cet examen dans l'arbre décisionnel diagnostique chez le patient stable. Ces recommandations reposent sur les validations cliniques effectuées dans les années 2008–2010 et en particulier sur les données des principales études multicentriques

    Voir l'indexation

  28. Résumé de l’examen de l'innocuité - GILENYA (fingolimod) - Évaluation du risque de croissance tissulaire anormale (cancer)
    Santé Canada 2016 Canada
    *évaluation médicament;

    Gilenya (fingolimod) est utilisé pour traiter la sclérose en plaques, une affection qui peut provoquer des lésions du système nerveux, pouvant être à l’origine d’incapacités physiques. Le médicament est spécifiquement destiné aux patients qui ont présenté une réponse inadéquate ou une intolérance à un ou plusieurs autres traitements contre la sclérose en plaques. Santé Canada a mené un premier examen de l’innocuité du médicament en 2014, pour évaluer le risque de croissance tissulaire anormale, et a demandé au fabricant de lui fournir des renseignements additionnels. Le présent examen est une évaluation de suivi des données fournies par le fabricant. Le présent examen de l’innocuité a conclu que l’information du produit actuelle décrit adéquatement les risques liés à l’utilisation de Gilenya et que Santé Canada devrait continuer de mener des évaluations annuelles du risque de croissance tissulaire anormale (cancer), particulièrement en ce qui concerne le cancer de la peau associé au traitement par Gilenya (fingolimod)...

    Voir l'indexation

  29. FASLODEX (fulvestrant) - Risque de modification inutile du traitement en raison d'un taux faussement élevé d'oestradiol
    Canadiens en santé 2016 Canada
    *avis de pharmacovigilance;

    FASLODEX (fulvestrant) peut fausser la mesure des concentrations de l’œstradiol à base d’anticorps par immunodosage en raison de la ressemblance structurale entre le fulvestrant et l’œstradiol. Il peut s’ensuivre une mesure faussement élevée des concentrations d’œstradiol. Des résultats d’analyses de l’œstradiol faussement positifs peuvent donner lieu à des interprétations erronées du statut ménopausique, ce qui pourrait entraîner un risque inutile d’intervention chirurgicale ou de modification d’une hormonothérapie. Les professionnels de la santé devraient envisager de réévaluer le statut ménopausique des patientes traitées par FASLODEX en utilisant une autre méthode, au besoin. Lorsque vous demandez des analyses sanguines comportant le dosage de l’œstradiol, veuillez indiquer si la patiente prend FASLODEX. De nouvelles mises en garde ont été ajoutées à la monographie canadienne de FASLODEX pour faire connaître ce risque...

    Voir l'indexation

  30. Folliculite
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Qu’est-ce que la folliculite? Le follicule est un petit sac à partir duquel un poil grandit. La folliculite est une inflammation ou une infection du follicule pileux. Quels sont les effets de la folliculite sur le corps? Si votre enfant souffre de folliculite, son corps se recouvre de nombreuses petites bosses rouges là où le poil pousse. Parfois, ces bosses peuvent provoquer des démangeaisons ou être légèrement douloureuses, voire même produire du pus. Parfois, il n’y a aucun symptôme. Quand la folliculite est guérie, les bosses rouges sont parfois remplacées par une peau plus foncée. Il s’agit d’une hyperpigmentation post-inflammatoire.

    Voir l'indexation

  31. Granulome pyogénique
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Qu’est-ce qu’un granulome pyogénique? Un granulome pyogénique est un amas de vaisseaux sanguins dans la peau. C’est un trouble bénin (inoffensif). Il est fréquent chez les enfants et chez les jeunes adultes. Quels sont les effets d’un granulome pyogénique sur le corps? Un granulome pyogénique apparaît d’abord comme une bosse plate de couleur rouge. Il devient vite une grosse bosse saillie (bombée) qui peut saigner facilement. Cette excroissance se limite à la peau et elle ne présente aucun risque de cancer.

    Voir l'indexation

  32. Pityriasis rosé de Gibert
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Qu’est que le pityriasis rosé de Gibert? Le pityriasis rosé de Gibert est une éruption courante et bénigne de la peau qui se déclare souvent dans le dos, sur la poitrine et sur l’abdomen. La plupart du temps, l’éruption est indolore et elle n’est pas le signe d’une maladie. Elle peut parfois causer des démangeaisons ou une sensation désagréable. L’éruption est plus fréquente chez les adolescents et chez les jeunes adultes, mais elle peut frapper des patients de tout âge. Elle se trouve en proportion égale chez les hommes et chez les femmes.

    Voir l'indexation

  33. Vitiligo
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Qu’est-ce que le vitiligo? Le vitiligo est un trouble qui se manifeste par des taches blanches sur la peau et qui blanchit parfois les cheveux. Environ une personne sur cent est atteinte de ce trouble; il se présente en proportion égale chez les filles et chez les garçons.

    Voir l'indexation

  34. L’ANSM rappelle qu’aucun médicament homéopathique ne peut être considéré comme un vaccin contre la grippe - Point d'Information
    ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé 2016 France
    *information sur le médicament;

    Alors que la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière est en cours, l’ANSM rappelle qu’aucun médicament homéopathique ne peut être considéré comme un vaccin. En France, trois vaccins grippaux inactivés sont commercialisés et pris en charge par l’Assurance maladie dans le cadre de la campagne 2016 (Influvac, Immugrip et Vaxigrip). Dans son avis relatif aux vaccins anti-grippaux , le Conseil supérieur d’hygiène publique de France rappelle que les médicaments homéopathiques ne peuvent se substituer à ces vaccins anti-grippaux notamment pour les personnes appartenant aux groupes pour lesquels cette vaccination est recommandée...

    Voir l'indexation

  35. Phényléphrine et acétaminophène : interaction médicamenteuse - In InfoVigilance sur les produits de santé - novembre 2016
    Santé Canada 2016 Canada
    *avis de pharmacovigilance; *revue de la littérature;

    Selon des renseignements obtenus de l'Agence européenne des médicaments, une interaction pharmacocinétique a été identifiée entre la phényléphrine et l'acétaminophène administrés par voie orale, donnant lieu à une augmentation de la biodisponibilité relative de la phényléphrine. Il a été suggéré que la combinaison de phényléphrine et d'acétaminophène pourrait faire augmenter la tension artérielle plus que le ferait la phényléphrine à elle seule; toutefois, l'évidence clinique de cette interaction demeure insuffisante. Les professionnels de la santé sont encouragés à signaler à Santé Canada tous les cas d'hypertension ou tout autre effet indésirable grave soupçonnés d'être associés à l'utilisation d'un produit mixte phényléphrine-acétaminophène...

    Voir l'indexation

  36. Résumé de l’examen de l'innocuité - Antipsychotiques atypiques – Évaluation du risque potentiel de rétention d’urine
    Santé Canada 2016 Canada
    *avis de pharmacovigilance; *évaluation médicament;

    Les antipsychotiques atypiques sont des médicaments qui traitent des troubles mentaux, notamment la schizophrénie, les troubles bipolaires et dans certains cas, la dépression. L’examen du lien entre les antipsychotiques atypiques et la rétention d’urine a été entrepris après la présentation de nouveaux renseignements en matière d’innocuité par le fabricant de Seroquel (quétiapine). L’examen de l’innocuité mené par Santé Canada a révélé l’existence d’un lien entre l’utilisation d’antipsychotiques atypiques et la rétention d’urine. Santé Canada travaille, en collaboration avec le fabricant d’olanzapine, pour mettre à jour l’information sur le produit afin de renforcer la mise en garde sur le risque potentiel de rétention d’urine. À l’heure actuelle, l’étiquetage des autres antipsychotiques disponibles sur le marché canadien, est jugé satisfaisant en ce qui concerne ce risque...

    Voir l'indexation

  37. Résumé de l'examen de l'innocuité - Cervarix (vaccin contre les types 16 et 18 du virus du papillome humain [recombinant, avec adjuvant AS04])- Évaluation du risque potentiel d'affection où le système immunitaire de l'organisme attaque les nerfs (syndrome de Guillain-Barré)
    Santé Canada 2016 Canada
    *évaluation médicament;

    Cervarix est un vaccin qui est utilisé pour prévenir les infections par les types 16 et 18 du virus du papillome humain, qui peut causer les cancers du col utérin et de l'anus. Santé Canada a évalué le risque de syndrome de Guillain-Barré, une affection rare où le système immunitaire de l'organisme attaque les nerfs, causant une faiblesse musculaire et parfois une paralysie. Cet examen a été entrepris après que l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) de la France a publié une étude révélant une légère augmentation du risque de syndrome de Guillain-Barré à la suite de l'administration de Cervarix. L'examen de tous les renseignements disponibles mené par Santé Canada n'a fait ressortir aucun risque accru de syndrome de Guillain-Barré à la suite de l'administration de Cervarix. Santé Canada continuera de surveiller l'innocuité de Cervarix...

    Voir l'indexation

  38. Recommandations sur le rôle du pharmacien en oncologie dans les établissements de santé – Rapport du Comité de l'évolution de la pratique des soins pharmaceutiques
    Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec 2016 Canada
    *recommandation professionnelle;

    À la demande de la Direction générale de cancérologie du ministère de la Santé et des Services Sociaux, le Comité de l'évolution de la pratique des soins pharmaceutiques (cancérologie) a déposé son rapport intitulé Recommandations sur le rôle du pharmacien en oncologie dans les établissements de santé. La description du rôle du pharmacien en oncologie dans le parcours thérapeutique de la personne atteinte de cancer est nécessaire pour assurer le fonctionnement optimal de l’équipe interprofessionnelle et la continuité des soins dans ce parcours complexe. Le rapport du Comité contient 29 recommandations dans les 5 axes de la pratique pharmaceutique, soit : les soins, les services, la formation et l'enseignement, la recherche, et les affaires professionnelles et de gestion. Le Comité a entrepris ce travail considérant l’absence d’information pour encadrer la pratique des pharmaciens œuvrant en oncologie dans les établissements. Le document identifie les meilleures pratiques pour que le pharmacien en oncologie joue pleinement le rôle attendu...

    Voir l'indexation

  39. RAPPORT de l'Anses sur les substances reprotoxiques et perturbateurs endocriniens : Traitement de l’incertitude dans le processus d’évaluation des risques sanitaires des substances chimiques
    ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail 2016 France
    *recommandation par consensus;

    Le présent rapport d’expertise collective se fonde sur une revue critique des principales démarches faisant référence dans le domaine de l’évaluation des risques. Il propose, pour chacune des étapes de l’évaluation des risques, une démarche qualitative et/ou quantitative pour la prise en compte de l’incertitude, adaptée au contexte d’expertise collective en vigueur à l’Anses...

    Voir l'indexation

  40. La régulation du réseau des pharmacies d'officine
    La Documentation Française 2016 France
    *rapport;

    L'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) et l'Inspection générale des finances (IGF) ont été chargées de réaliser un rapport sur la régulation du réseau officinal. Cette mission s'inscrit dans la continuité de la recommandation 30 du rapport de l'IGAS de 2011 Pharmacies d'officine : rémunération, mission, réseau appelant à la conduite par les administrations d'un travail de repérage des difficultés potentielles d'accès au médicament, complété d'une analyse des problématiques locales de surdensité du réseau. Ce rapport est en effet centré sur la question du maillage ; il reprend néanmoins à son compte les trois orientations majeures du rapport de l'IGAS de 2011, à savoir : la nécessité d'une diversification des missions des pharmaciens, d'un pilotage de leur revenu et d'un suivi renforcé des actes qu'ils pratiquent...

    Voir l'indexation

  41. Stratégies de désinvestissement des produits pharmaceutiques : une revue de littérature internationale - In Questions d'économie de la santé Irdes n 220. Juillet-août 2016
    IRDES - Institut de Recherche et Documentation en Economie de la Santé 2016 France
    *revue de la littérature;

    Cette revue de littérature internationale vise à évaluer les politiques de désinvestissement partielles ou complètes de certains médicaments financés ou subventionnés par l’État dans cinq pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) : Australie, Canada, France, Nouvelle-Zélande et Royaume-Uni. Elle s’appuie sur une étude internationale publiée dans la revue PharmacoEconomics en 2015. Le désinvestissement peut prendre deux formes, passive et active. La première n’est pas liée à l’intervention directe des pouvoirs publics : un médicament sera retiré du marché par le fabricant pour des raisons commerciales ou du fait de problèmes de sécurité. Le désinvestissement actif est porté par une volonté politique d’améliorer l'efficacité et la qualité des soins en allégeant la pression sur les budgets pharmaceutiques. Si les pays se sont davantage appuyés dans un premier temps sur le désinvestissement passif, ils ont tendance à recourir de plus en plus au désinvestissement actif. Les pouvoirs publics subissent des pressions croissantes pour désinvestir des médicaments à faible valeur thérapeutique afin de dégager une marge de manœuvre en faveur de nouveaux médicaments innovants à l’efficacité reconnue...

    Voir l'indexation

  42. Alerte - confusion entre produits. Posanol (posaconazole) - Formes posologiques orales non interchangeables
    Santé Canada 2016 Canada
    *avis de pharmacovigilance;

    Les comprimés à libération retardée Posanol et la suspension orale Posanol ne sont PAS interchangeables. Les concentrations plasmatiques du posaconazole à la suite de l'administration de comprimés Posanol sont généralement plus élevées que celles obtenues avec la suspension orale de posaconazole...

    Voir l'indexation

  43. Résumé de l’examen de l’innocuité - Havrix (vaccin contre l’hépatite A, inactivé) - Évaluation du risque potentiel de diminution du taux de plaquettes sanguines (thrombocytopénie)
    Santé Canada 2016 Canada
    *évaluation médicament;

    Havrix est un vaccin qui est utilisé pour prévenir l’infection par le virus de l’hépatite A. Santé Canada a examiné l’existence d’un lien potentiel entre la vaccination par Havrix et l’apparition d’une thrombocytopénie, après réception d’une déclaration dans laquelle un patient a présenté un faible taux de plaquettes à la suite de la vaccination par Havrix. L’examen n’a pas montré de risque accru de thrombocytopénie associé à Havrix. Santé Canada continuera de surveiller l’innocuité de Havrix...

    Voir l'indexation

  44. Résumé de l’examen de l'innocuité - Inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale (TNF) alpha (SIMPONI et CIMZIA) - Évaluation du risque potentiel d’inflammation du foie (hépatite auto immune)
    Santé Canada 2016 Canada
    *évaluation médicament;

    Les inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale (TNF) alpha sont une classe de médicaments qui servent à traiter des maladies inflammatoires telles que la polyarthrite rhumatoïde, les maladies inflammatoires de l’intestin (p. ex. la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse) et le psoriasis. Santé Canada a examiné le risque d’inflammation du foie à la suite de la publication de deux cas graves, dans la littérature scientifique, dans lesquels les patients ont été traités par des inhibiteurs du TNF alpha. À la suite de son examen, Santé Canada a conclu qu’il existait peut-être un lien entre l’inflammation du foie et le traitement par des inhibiteurs du TNF alpha. Les informations canadiennes du produit de Simponi et Cimzia ont été mises à jour pour tenir compte des constatations concernant le risque d’inflammation du foie...

    Voir l'indexation

  45. Résumé de l'examen de l'innocuité - Lévétiracétam et méthotrexate - Évaluation du risque possible d'interaction médicamenteuse
    Santé Canada 2016 Canada
    *avis de pharmacovigilance;

    Le lévétiracétam est utilisé pour améliorer l'efficacité du traitement de l'épilepsie. Le méthotrexate est, quant à lui, destiné au traitement du cancer et de l'arthrite. Un examen de l'innocuité a été réalisé après qu'un article scientifiqueNote de bas de page 1 a été publié au sujet de l'interaction possible entre le lévétiracétam et le méthotrexate, et que l'Agence européenne des médicaments a entrepris un examen du problème. L'examen mené par Santé Canada a conclu qu'il existe un risque d'effets secondaires graves lorsque ces deux médicaments sont pris ensemble. Santé Canada a recommandé également que les informations du produit, pour le lévétiracétam et le méthotrexate, soient mises à jour de manière à indiquer cette intéraction médicamenteuse. L'étiquetage du produit recommande, présentement, de surveiller étroitement les concentrations sanguines de lévétiracétam et de méthotrexate chez les patients traités par les deux médicaments en même temps...

    Voir l'indexation

  46. SOLIRIS (éculizumab) - Risque accru d’hémolyse ou de faible taux d’hémoglobine associé au vaccin contre le méningocoque du sérogroupe B
    Canadiens en santé 2016 Canada
    *avis de pharmacovigilance;

    Un risque accru d’hémolyse ou de faible taux d’hémoglobine a été observé sous SOLIRIS (éculizumab) après une vaccination par Bexsero contre l’infection à méningocoques de sérogroupe B. Afin de réduire au minimum le risque d’hémolyse chez les patients traités par SOLIRIS recevant un vaccin, procéder à la vaccination uniquement si la maladie est maîtrisée et dans la semaine suivant la perfusion de SOLIRIS, c.-à-d. si les concentrations systémiques de SOLIRIS sont considérées comme étant relativement fortes. Ce qui est recommandé : À moins que le retard de l’administration de SOLIRIS représente un risque supérieur à celui de l’infection méningococcique, tous les patients doivent recevoir un vaccin contre les méningocoques (de sérotypes A, C, Y, W135 et B) avant ou au moment d’amorcer la prise de SOLIRIS. Les patients qui commencent à recevoir SOLIRIS moins de 2 semaines après leur vaccin antiméningococcique doivent recevoir une antibiothérapie prophylactique appropriée durant les 2 semaines qui suivent la vaccination. La monographie de produit canadienne a été mise à jour pour inclure ces nouveaux renseignements sur l’innocuité...

    Voir l'indexation

  47. Femme enceinte : colonisation urinaire et cystite
    HAS - Haute Autorité de Santé 2016 France
    *information scientifique et technique;

    Le but de cette fiche mémo est de favoriser la prescription appropriée d’antibiotiques, afin de diminuer les résistances bactériennes pouvant conduire à des impasses thérapeutiques. Le choix de l’antibiotique, sa dose et sa posologie sont les éléments à prendre en compte pour une prescription adaptée.

    Voir l'indexation

  48. Mieux prévenir et prendre en charge les moments de violence dans l’évolution clinique des patients adultes lors des hospitalisations en services de psychiatrie - Outil d'amélioration des pratiques
    HAS - Haute Autorité de Santé 2016 France
    *guide;

    Les équipes de soin en psychiatrie sont fréquemment confrontées à des moments de violence dans l’évolution clinique de patients accueillis en hospitalisation. Ces moments de violence ont des impacts négatifs, sur les professionnels, sur le patient concerné mais aussi sur les autres patients de l’unité. Des stratégies de prévention efficaces existent. Elles contribuent à limiter le recours aux mesures de contention et d’isolement. Pour répondre à ces enjeux, la HAS propose un guide des programmes et des outils pour aider les équipes de psychiatrie à renforcer leurs compétences dans la prévention et la prise en charge des moments de violence. Plusieurs documents sont proposés pour soutenir la mise en place de démarches d’amélioration adaptées aux besoins des équipes :

    Voir l'indexation

  49. Résumé de l'examen de l'innocuité - Traitements à base d'incrétine - Évaluation du risque potentiel de cancer du pancréas
    Santé Canada 2016 Canada
    avis de pharmacovigilance; *évaluation médicament;

    Les traitements à base d'incrétine sont des médicaments sous ordonnance qui sont utilisés avec ou sans médicaments antidiabétiques, une diète et de l'exercice physique pour améliorer le taux de sucre dans le sang chez les patients adultes atteints de diabète de type 2. Cet examen fait suite à la publication d'études suggérant l'existence d'un lien potentiel entre l'utilisation de traitements à base d'incrétine et le risque accru de cancer du pancréas. L'examen de l'innocuité mené par Santé Canada a conclu que les données actuelles sont insuffisantes pour confirmer ce lien. Santé Canada continuera de surveiller l'innocuité des traitements à base d'incrétine. Les professionnels de la santé sont encouragés à signaler à Santé Canada tout effet indésirable pouvant être lié à l'utilisation de traitements à base d'incrétine...

    Voir l'indexation

  50. Avis 9204 - Qualité des soins de santé mentale
    SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement 2016 Belgique
    *recommandation;

    Vers un cadre générique pour l'élaboration d'indicateurs de qualité des soins de santé mentale en Belgique - Le CSS a élaboré des recommandations concernant la qualité des soins pour les problèmes de santé mentale, qui touchent chaque année plus d’un tiers de la population européenne. Fondé sur une revue systématique de la littérature et sur l'avis des experts et des parties prenantes, ce rapport peut servir de base à la définition des indicateurs de qualité dans les structures et processus des soins de santé mentale en Belgique. Il répond ainsi à la demande du Plan d’action européen sur la santé mentale de l’OMS.

    Voir l'indexation

  51. Hépatite D - Aide-mémoire
    OMS - Organisation Mondiale de la Santé 2016 Suisse
    *information scientifique et technique;

    L’hépatite D est une maladie du foie pouvant prendre la forme aiguë et la forme chronique

    Voir l'indexation

  52. Troubles du spectre autistique - Aide-mémoire
    OMS - Organisation Mondiale de la Santé 2016 Suisse
    *information scientifique et technique;

    Les troubles du spectre autistique regroupent un ensemble d’affections caractérisées par un certain degré d’altération du comportement social, de la communication et du langage, et par la modicité des centres d’intérêts et des activités, qui sont spécifiques à la personne et répétitifs

    Voir l'indexation

  53. Programme cantonal vaudois de dépistage du cancer colorectal : information et décision partagée
    Revue Médicale Suisse 2015 Suisse
    *article de périodique;

    Le programme cantonal vaudois de dépistage du cancer colorectal vise à faciliter ce dépistage pour la population de 50 à 69 ans. Les deux modalités retenues sont la recherche immunologique de sang dans les selles (FIT) et la coloscopie. La décision de réaliser un test de dépistage et la modalité de dépistage s’appuient sur une consultation individuelle avec un médecin de famille. L’assurance de base prend en charge le remboursement. Le programme vaudois permet l’exemption de la franchise pour la consultation médicale d’information et les deux modalités de dépistage, ainsi que pour la coloscopie de confirmation en cas de test FIT positif. La quote-part de 10 % reste à charge des participants. Des outils de communication ont été développés pour faciliter un entretien de décision partagée dans le cadre d’une consultation médicale.

    Voir l'indexation

  54. Recommandations pour le traitement de fond par bélimumab (Benlysta )
    Société suisse de Rhumatologie - Société suisse de Médecine Physique et Réadaptation 2016 Suisse
    *recommandation de bon usage du médicament;

    INDICATIONS: Admission par les caisses-maladie: patients adultes présentant un LED sérologiquement actif (titre d'AAN 1:80 et/ou détection d'anticorps anti-ADNdb 30IU/ml), avec une activité élevée de la maladie (par exemple détection d'anticorps anti-ADNdb 30IU/ml et faible taux de complément [C3 90mg/dl et C4 16mg/dl]) malgré le traitement de base (prednisone, agents antipaludiques, agents immunosuppresseurs). Benlysta n'a pas été étudié chez des patients atteints de lupus sévère avec atteintes du système nerveux central ou de néphrite lupique sévère...

    Voir l'indexation

  55. Troubles Causés par l’Alcoolisation Foetale - Guide pour les parents & les aidants
    Vivre avec le SAF 2016 France
    *information patient et grand public;

    Cet ouvrage s’adresse avant tout à vous, les parents, que vos enfants soient biologiques, adoptés ou vivant en familles d’accueil, dès lors qu’ils ont pu être exposés à l’alcool in utero.

    Voir l'indexation

  56. Dépistage du cancer de la prostate : partager avec le patient les incertitudes
    Revue Médicale Suisse 2015 Suisse
    *article de périodique;

    La décision de faire ou non un dépistage du cancer de la prostate au moyen du test prostate specific antigen, ou PSA, reste un thème difficile à aborder. Le rôle du médecin de premier recours est d’aider le patient à choisir entre une éventuelle diminution de la mortalité due au cancer et le risque de traiter un cancer qui n’aurait peut-être jamais provoqué de symptômes. Trois étapes peuvent rythmer une discussion avec l’homme concerné : présenter le choix, discuter des options et prendre une décision. Un outil d’aide à la décision, tel que celui que nous avons adapté d’une brochure du Collège des médecins du Québec, peut aider dans cette discussion complexe.

    Voir l'indexation

  57. Statines en prévention primaire : comment décider avec le patient ?
    Revue Médicale Suisse 2015 Suisse
    *article de périodique;

    Le traitement au long cours de l’hypercholestérolémie par une statine diminue le risque d’événement cardiovasculaire et est recommandé en prévention secondaire. En prévention primaire, la décision de débuter un traitement de statines nécessite une pesée des bénéfices et des risques qui diffère pour chaque patient. Un outil interactif d’aide à la décision partagée, développé par la Mayo Clinic, vient d’être traduit en français et adapté à l’épidémiologie des facteurs de risque cardiovasculaires en Suisse, avec comme but de permettre aux patients de prendre une décision au plus près, dans le cadre d’un entretien de décision partagée. Cet article passe en revue les conditions et les bénéfices potentiels d’une décision partagée pour l’introduction d’une statine en prévention primaire, et présente un outil d’aide à la décision utilisable pendant une consultation médicale.

    Voir l'indexation

  58. Recommandations pour la prise en charge et le suivi des patients asthmatiques - Résumé - In : Revue des Maladies Respiratoires (2016) 33, 271—278 en anglais, puis en français
    SPLF - Société de Pneumologie de Langue Française 2016 Niv preuve France
    *recommandation pour la pratique clinique;

    Mise à jour des recommandations (2015) pour la prise en charge et le suivi des patients asthmatiques adultes et adolescents (de 12 ans et plus) sous l’égide de la Société de pneumologie de langue franc aise (SPLF) (texte court)

    Voir l'indexation

  59. Le cannabis et les enfants et adolescents canadiens
    SCP - Société Canadienne de Pédiatrie 2016 Canada
    *recommandation pour la politique de santé;

    L’usage du cannabis, la drogue illicite la plus consommée dans le monde, est fréquent chez les adolescents canadiens. La consommation de cannabis à l’adolescence peut provoquer des modifications fonctionnelles et structurelles du cerveau en développement et induire une atteinte cérébrale. Dans ce groupe d’âge, la consommation de marijuana s’associe fortement à la dépendance au cannabis et à d’autres troubles de l’usage d’une substance, à l’adoption et au maintien du tabagisme, à l’augmentation des troubles de santé mentale, y compris la dépression, l’anxiété et la psychose, à une perturbation du développement neurologique et à un déclin cognitif ainsi qu’à une diminution de la performance scolaire et des réalisations au cours de la vie. Le taux de soins médicaux aigus et d’hospitalisations chez les jeunes enfants qui ont consommé involontairement du cannabis est en hausse. Compte tenu du débat en cours sur la réglementation du cannabis au Canada, l’examen attentif des preuves de ses effets sur la santé et la mise en place de mécanismes de protection deviennent des priorités absolues en santé publique.

    Voir l'indexation

  60. Prévention du risque infectieux et médiation/présence animale en établissements médico-socaiux et établissements de santé
    CClin Arlin - Réseau National de Prévention des Infections Associées aux Soins 2016 France
    *information scientifique et technique;

    Outil d’aide à la rédaction d’un protocole de maîtrise du risque infectieux dans l’élaboration d’un projet de médiation animale.

    Voir l'indexation

  61. L’allaitement au sein permet-il de réduire la douleur lors de la vaccination des bébés âgés de 1 à 12 mois ?
    Centre Cochrane Français 2016 France
    *revue de la littérature; *résumé ou synthèse en français;

    Contexte On utilise des injections pour les premières vaccinations des nourrissons et les soins médicaux pendant les maladies infantiles. Ces piqûres sont indispensables mais douloureuses. Elles causent de la détresse aux bébés et souvent aussi à leurs parents et aux soignants, et peuvent entraîner par la suite anxiété et peur des piqûres. Allaiter un nouveau-né pendant une prise de sang réduit la douleur. L’allaitement maternel, lorsqu’il est possible et réalisable, pourrait aussi réconforter les bébés et réduire leur douleur après la période néonatale et tout au long de la petite enfance.

    Voir l'indexation

  62. L’utilisation de chewing-gum après une césarienne permet-elle un rétablissement plus rapide de la fonction intestinale ?
    Centre Cochrane Français 2016 France
    *méta-analyse; *résumé ou synthèse en français;

    Objectifs Évaluer les effets du chewing-gum pour la réduction de la durée de l’iléus postopératoire et l’amélioration de la récupération postopératoire après une césarienne.

    Voir l'indexation

  63. Prise en charge des facteurs de risque des maladies cardiovasculaires : qu’est-ce qui a vraiment changé en 15 ans ?
    Revue Médicale Suisse 2015 Suisse
    *article de périodique;

    Chaque année sont issues un nombre considérable de recommandations cliniques pour la prise en charge des facteurs de risque cardiovasculaires. Il peut en ressortir que ce domaine est en perpétuelle évolution avec des changements réguliers pour la pratique ambulatoire, notamment en médecine de famille. On note parfois également une différence importante entre les différentes recommandations. Ceci nous a menés à nous interroger sur l’évolution des recommandations pour la prise en charge du diabète, des dyslipidémies et de l’hypertension artérielle au cours du temps. Cet article propose une revue historique des recommandations américaines et européennes entre 1999 et 2014 afin de mettre en lumière ce qui a réellement changé.

    Voir l'indexation

  64. Syndrome de fatigue chronique
    Revue Médicale Suisse 2015 Suisse
    *article de périodique; cas clinique;

    Le syndrome de fatigue chronique (SFC) est une pathologie invalidante, moins rare qu’on ne le pense (prévalence de l’ordre de 0,3-0,9 %), qui associe un épuisement physique persistant et inexpliqué à des douleurs diffuses, des troubles du sommeil, des troubles neurocognitifs et neurovégétatifs. Sa physiopathologie est controversée, mais les pistes de recherche actuelles convergent vers une atteinte dysimmunitaire, dans laquelle le stress oxydatif et un dysfonctionnement des mitochondries semblent jouer un rôle. Il n’existe pas de médication ayant démontré une efficacité spécifique pour le traitement du SFC. La prise en charge consiste à limiter les investigations superflues et à encourager le patient vers un reconditionnement à l’effort très progressif, dans le cadre d’un counselling empathique visant à prévenir les pensées négatives.

    Voir l'indexation

  65. Cancer du sein - Du diagnostic au suivi - Outils pour la pratique des médecins généralistes
    INCa - Institut National du Cancer 2016 France
    *information scientifique et technique;

    Cette brochure décrit le parcours de soins d’une patiente atteinte de cancer du sein. Le médecin généraliste y est impliqué dès la phase initiale de la maladie.Démarche diagnostique, bilan initial, stratégies thérapeutiques et examens de suivi vous sont présentés de façon synthétique. Vous trouverez également des informations sur la gestion des principaux effets indésirables des traitements et sur l’approche médicale globale, ainsi que des ressources pratiques pour vous et vos patientes.

    Voir l'indexation

  66. Cancers broncho-pulmonaires - Du diagnostic au suivi - Outils pour la pratique des médecins généralistes
    INCa - Institut National du Cancer 2016 France
    *information scientifique et technique;

    Cette brochure décrit le parcours de soins d’un patient atteint de cancer bronchopulmonaire, dans laquelle le médecin généraliste a un rôle essentiel à tous les stades du parcours de soins, en lien avec l’équipe spécialisée. Démarche diagnostique, bilan initial, résumés des traitements de première ligne et examens de suivi vous sont présentés de façon synthétique. Vous trouverez également des informations sur la gestion des principaux effets indésirables des traitements et sur l’approche médicale globale, ainsi que des ressources pratiques pour vous et vos patients.

    Voir l'indexation

  67. Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens dans le traitement des lombosciatiques
    Centre Cochrane Français 2016 France
    *méta-analyse; *résumé ou synthèse en français;

    Objectifs Déterminer l’efficacité des AINS dans la réduction de la douleur, l’amélioration globale et les effets secondaires rapportés chez les personnes souffrant de sciatique.

    Voir l'indexation

  68. Ammoniac et solutions d’ammoniaque
    Centre antipoison belge 2016 Belgique
    *recommandation patients;

    Que faire en cas d’ingestion d’ammoniaque? Que faire en cas d’inhalation des vapeurs qui se dégagent d’une solution d’ammoniaque? Comment prévenir les accidents avec l’ammoniaque?...

    Voir l'indexation

  69. La transplantation: comment soutenir votre enfant à acquérir des aptitudes nécessaires à ses soins de santé
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Il existe de nombreuses stratégies que vous pouvez employer afin de soutenir votre enfant à faire l'apprentissage d'aptitudes précises et de prendre de bonnes habitudes concernant ses soins de santé. Par exemple, vous pourriez lui demander ce qu’il est à l’aise de faire et sur quoi il souhaiterait se concentrer.

    Voir l'indexation

  70. La transplantation: gestion de vos préoccupations au sujet du bien-être de votre adolescent
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    En tant que parent, vous estimez sans doute que c’est votre devoir de protéger vos enfants. Toutefois, les parents peuvent parfois surprotéger un enfant qui a eu des problèmes de santé. Cette attitude est compréhensible quoiqu’à long terme, elle entraîne plus de difficultés qu’elle ne permet d’en prévenir.

    Voir l'indexation

  71. La transplantation: incidences pécuniaires
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Le traitement des maladies chroniques est coûteux. Malgré les programmes d’assurance-santé provinciaux, les parents ont de nombreuses dépenses : médicaments non couverts par les régimes d’assurance-médicaments, franchises des régimes d’assurance-médicaments, transport en commun ou essence et stationnement pour aller à l’hôpital, repas pendant les rendez-vous à la clinique, hébergement à proximité de l’hôpital.

    Voir l'indexation

  72. La transplantation: incidences sur les frères et sœurs de votre enfant malade
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    La transplantation peut aussi avoir des incidences sur vos autres enfants, tant en ce qui a trait à vos rapports avec eux qu’à leurs relations avec votre enfant malade. Comme vous passez plus de temps avec votre enfant atteint d’une maladie chronique, vous en avez moins à consacrer à vos autres enfants.

    Voir l'indexation

  73. La transplantation: Incidences sur les parents et les soignants
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Le rôle de parent est parfois très stressant, et un problème de santé grave augmente de façon considérable le stress qui y est associé. Les problèmes de santé d'un enfant peuvent affecter : vos soins généraux, votre santé émotionnelle, vos rapports avec votre partenaire.

    Voir l'indexation

  74. La transplantation: incidences sur votre adolescent
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Une maladie d'un adolescent à long terme et ses traitements peuvent influer sur : sa croissance et son développement en général, sa performance scolaire, son estime de soi.

    Voir l'indexation

  75. La transplantation: l'assistance de votre réseau
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Le fait d’avoir un enfant qui est atteint d’une maladie chronique peut fortement isoler les parents. Profiter d’un bon réseau de soutien peut cependant faire toute la différence. Ce sont généralement les amis et les membres de la famille élargie qui fournissent aux parents d’un enfant aux prises avec une maladie chronique le soutien pratique, affectif, et parfois pécuniaire, pendant les périodes de grand stress.

    Voir l'indexation

  76. La transplantation: mesures à prendre si votre adolescent cesse d’acquérir de nouvelles aptitudes nécessaires à ses soins de santé
    AboutKidsHealth 2016 Canada
    *information patient et grand public;

    Il arrive parfois que, soudainement, les adolescents cessent d’effectuer correctement une tâche associée à leurs propres soins de santé ou la laissent carrément tomber. Dans d’autres situations, il semble tout simplement que les adolescents soient incapables ou refusent de se charger de tâches de façon continue même s’ils étaient prêts à s’en occuper au départ.

    Voir l'indexation

  77. Interventions auprès des patients et des soignants visant à améliorer la connaissances de la drépanocytose et la reconnaissance de ses complications
    Centre Cochrane Français 2016 France
    *revue de la littérature; *résumé ou synthèse en français;

    Objectifs 1. Déterminer l’efficacité des interventions d’éducation des patients et des soignants pour modifier les connaissances et la compréhension de la drépanocytose parmi les patients atteints de la maladie et leurs soignants. 2. Évaluer l’efficacité et l’innocuité des interventions d’éducation des patients et des soignants et des programmes visant la reconnaissance des signes et symptômes de morbidité liés à la maladie, l’observance du traitement et l’utilisation des soins de santé chez les patients atteints de drépanocytose.

    Voir l'indexation

  78. Traitement antibiotique pour les partenaires sexuels des femmes présentant une vaginose bactérienne
    Centre Cochrane Français 2016 France
    *résumé ou synthèse en français;

    Objectifs Évaluer l’efficacité pour les femmes et l’innocuité pour les hommes d’un traitement antibiotique concomitant des partenaires sexuels de femmes traitées pour une vaginose bactérienne.

    Voir l'indexation

  79. Helicobacter pylori - fiche de synthèse
    GEFH - Groupe d’Etudes Français des Helicobacter 2016 France
    *information scientifique et technique;

    Fiches de recommandations thérapeutiques mises à la disposition des gastro-entérologues et généralistes pour la prise en charge de l'infection à Helicobacter pylori

    Voir l'indexation

  80. Utilisation de l'échographie à l'urgence
    CMQ - Collège des Médecins du Québec 2016 Canada
    *recommandation professionnelle;

    L’utilisation de l’échographie est maintenant reconnue dans l’exercice professionnel du médecin d’urgence. Le Collège des médecins publie ces lignes directrices dans le but d’assurer à tous les patients une qualité optimale de soins, plus particulièrement dans le cadre des soins urgents administrés dans les centres hospitaliers du Québec.

    Voir l'indexation

  81. Momie - La vie à deux voix, une histoire d’amitié et de guérison
    France Culture 2016 France
    *émission radiophonique;

    Paralysée de la tête aux pieds en quelques jours Contrainte au mutisme le plus complet mais consciente, l’esprit et l’oreille toujours alertes. C'est Hélène, dont voici l'histoire.

    Voir l'indexation

  82. Évaluation des défibrillateurs cardiaques implantables avec sonde sous-cutanée
    INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux 2016 Canada
    *évaluation technologique;

    Objectif L’objectif du présent rapport d’évaluation des technologies est de réaliser un état des connaissances sur l’utilisation et la performance du DCI-S pour déterminer sa valeur ajoutée par rapport au DCI-E, préciser ses indications et cibler les possibles enjeux qui résultent de son utilisation. L’étude s’insère dans un projet de plus grande envergure qui inclut un avis et une évaluation sur le terrain du remplacement des DCI et des dispositifs de resynchronisation cardiaque (TRC). Elle servira de base à l’élaboration de recommandations pour l’utilisation et le remplacement de ces dispositifs pour le Québec.

    Voir l'indexation

  83. La médecine personnalisée
    Avis d'Experts - La Radio Télévision Suisse (RTS) et les Universités de Suisse Romande 2016 Suisse
    *enregistrement vidéo;

    La médecine personnalisée a le vent en poupe. Cette médecine, qui propose d’analyser le profil génétique du patient et de lui proposer une thérapie adaptée, suscite beaucoup d’engouement. A tort ou à raison?

    Voir l'indexation

  84. La perte soudaine de l’audition
    Forum Médical Suisse 2016 Suisse
    *article de périodique;

    Malgré divers efforts scientifiques, le tableau clinique de la perte soudaine de l’audition n’est pas encore complètement compris. La baisse subite et unilatérale de la capacité auditive représente souvent pour les personnes concernées une expérience menaçante. Le présent article a pour but de fournir un aperçu des fondements physiopathologiques et du choix des mesures diagnostiques adaptées, ainsi que d’apporter des propositions relatives au traitement adéquat des patients.

    Voir l'indexation

  85. L'arrêt du tabac chez le patient atteint de cancer - Outils pour la pratique des médecins généralistes
    INCa - Institut National du Cancer 2016 France
    *information scientifique et technique;

    Le médecin généraliste a un rôle essentiel à jouer dans l’arrêt du tabac de ses patients atteints de cancer, quels que soient la localisation et le stade du cancer. Un fumeur aura 80 % plus de chances d’arrêter s’il reçoit l’aide d’un professionnel de santé. Pourquoi l’arrêt du tabac est important pour vos patients atteints de cancer ? À qui le proposer ? Quand ? Comment ? Vous trouverez les réponses à ces questions dans cette fiche, ainsi que des ressources pratiques pour vous et vos patients.

    Voir l'indexation

  86. TERION K2 - Pied à restitution d’énergie de classe II
    HAS - Haute Autorité de Santé 2016 Suffisant France
    *évaluation technologique;

    Service attendu Suffisant Suffisant, en raison de : - l’intérêt des pieds à restitution d’énergie en matière de capacités locomotrices. - l’intérêt de santé publique compte tenu du retentissement sur l’activité, la participation et la qualité de vie de la personne amputée du membre inférieur. Amélioration du service attendu V (absence) Absence d’amélioration du Service Attendu (ASA de niveau V) par rapport aux autres pieds à restitution d’énergie de classe II.

    Voir l'indexation

  87. Avis 9262 - La problématique du cytomégalovirus chez la femme enceinte (novembre 2015)
    SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement 2015 Belgique
    *recommandation de santé publique;

    Cet avis vise à fournir aux autorités de santé publique belges et aux femmes enceintes (travailleuses ou non) des recommandations spécifiques concernant la prévention des infections à cytomégalovirus chez les mères et les nouveau-nés.

    Voir l'indexation

  88. L’évocation d’Internet dans l’espace du cabinet médical - In Anthropologie & Santé 2016 n 13
    Revues.org : portail de revues en sciences humaines et sociales 2016 France
    *article de périodique;

    Partant d’une approche pragmatique et microsociologique, j’interroge dans cet article la figure socialement valorisée d’un usager-patient dont les capacités auraient été renforcées par un usage d’Internet, en la mettant à l’épreuve de l’interaction avec le médecin. Une fois rapprochées, on constate que la scène des usages d’Internet en matière de santé et celle de la consultation médicale s’ordonnent selon des logiques d’engagement qui ne se coordonnent pas nécessairement. Je montre les façons dont l’usager-patient met en œuvre une série d’arts de faire pour évoquer les informations obtenues sur Internet, au travers notamment de l'exposition ou de la sous-communication de son inquiétude, de registres discursifs empreints d’ironies, de processus d’anticipation, de contournements, etc. Ceci interpelle dans une conjoncture contemporaine où l’individu se voit de plus en plus sommé de prendre en charge sa santé, d'exercer son autonomie et sa responsabilité. Le patient semble contraint, dans l'espace du cabinet médical, à évoluer de manière paradoxale. L’article aborde en filigrane la question des implications des usages d’Internet par le patient sur les transformations potentielles de la relation médecin-patient.

    Voir l'indexation

  89. Penser et reconstruire sa sexualité après une tumeur testiculaire - In Anthropologie & Santé 2016 n 16
    Revues.org : portail de revues en sciences humaines et sociales 2016 France
    *article de périodique;

    Depuis une trentaine d’années, l’oncologie connaît d’importantes avancées thérapeutiques. Le traitement d’une tumeur testiculaire (premier cancer chez l’homme jeune) en constitue probablement l’exemple-type : cinq ans après le diagnostic, son taux de survie est supérieur à 95 %. En revanche, ses répercussions ne sont pas des moindres : une ablation quasi-systématique du (des) testicule(s) atteint(s), une baisse plus ou moins temporaire de la libido et de la fertilité ou de possibles troubles de l’éjaculation. Bien que la question du pronostic vital soit presque écartée, les soignés sont néanmoins amenés à s’interroger sur leurs futures possibilités, capacités ou limites dans différentes sphères de la vie sociale. Il s’agira ici de décrire leurs représentations des implications sexuelles de ce cancer et ses traitements ainsi que les éventuelles stratégies qu’ils mettent en œuvre afin d’y faire face.

    Voir l'indexation

  90. L'autisme
    Ministère des Affaires sociales et de la Santé France
    *information patient et grand public; *site institutionnel;

    Cet espace délivre une information officielle et validée par un comité scientifique conforme aux recommandations de bonnes pratiques de la Haute Autorité de Santé et de l’ANESM, destinée à informer le grand public, tout comme les personnes concernées et leurs familles. Cet espace web a pour but de : donner l’accès à un état des connaissances actualisé, rappeler les recommandations de bonne pratique, diffuser une information objective et validée scientifiquement, contribuer à modifier les représentations, casser les préjugés, informer sur l’accompagnement dédié et l’importance du diagnostic.

    Voir l'indexation

  91. Bêta-bloquants après un infarctus du myocarde : utiles ?
    Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine 2016 Belgique
    *lecture critique d'article;

    Contexte Une synthèse méthodique publiée en 1999 se basant sur d’(anciennes) études cliniques randomisées (RCTs) avait conclu que les bêta-bloquants utilisés après un infarctus aigu du myocarde étaient efficaces sur la morbidité et la mortalité. La question se pose de savoir si ce traitement est encore pertinent à l’heure d’un traitement de reperfusion par intervention de revascularisation ou par administration de thrombolytiques, d’antiagrégants et d’hypolipémiants.

    Voir l'indexation

  92. Contrôle standard ou intensif de la pression artérielle en cas de risque cardiovasculaire accru chez les patients non diabétiques
    Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine 2016 Belgique
    *article de périodique;

    Contexte L’étude Syst-Eur a clairement montré, chez les personnes âgées de plus de 65 ans, que le traitement d’une hypertension artérielle systolique isolée pour atteindre une valeur cible 150 mmHg procure un bénéfice important dans la prévention de la morbidité cardiovasculaire et de la mortalité. On ne sait pas si une valeur cible plus basse pour la pression artérielle systolique ( 120 mmHg) apporte un plus grand avantage dans une population qui présente un risque cardiovasculaire élevé et n’est pas atteinte de diabète sucré.

    Voir l'indexation

organisme
  1. SCSESSI - Système canadien de surveillance des effets secondaires suivant l'immunisation
    ASPC - Agence de santé publique du Canada Canada
    *site institutionnel;

    Le Système canadien de surveillance des effets secondaires suivant l'immunisation (SCSESSI) est un système fédéral-provincial-territorial de surveillance post-commercialisation de la sécurité des vaccins en santé publique. SCSESSI a pour objectifs de : Surveiller continuellement l'innocuité des vaccins commercialisés au Canada; Détecter les hausses de fréquence ou de gravité des réactions liées aux vaccins précédemment décelées; Cerner les effets secondaires précédemment inconnus de l'immunisation qui pourraient être liés aux vaccins (effets secondaires imprévus suivant l'immunisation); Déterminer les secteurs où des études ou des enquêtes plus approfondies s'avèrent nécessaires; Fournir de l'information opportune sur les profils de déclaration des effets secondaires suivant l'immunisation visant les vaccins commercialisés au Canada pouvant éclairer les décisions relatives à l'immunisation...

    Voir l'indexation

  2. Kleefstra Syndrome France association Loi 1901
    Pugey France
    *association patients;

    Nos projets avec les fonds récoltés par nos actions, permettront: -De mettre en relation les familles touchées par le syndrome de kleefstra, -De mettre en place des supports pour communiquer sur le syndrome qui est rare, 400 cas dans le monde. (site Internet, plaquettes pour les professionnels etc ...)...

    Voir l'indexation

Courriel
02/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.