Quelques idées fausses sur Google

Dans le domaine de la santé, comme ailleurs, Google est maintenant incontournable. Quelques idées fauses peuvent empêcher de l’utiliser en pleine connaissance de cause.

Google trie les résultats par pertinence. Non, la pertinence est une notion subjective, propre à chaque individu, difficilement quantifiable. Google trie principalement les résultats en fonction de la popularité des sites mesurée à partir du nombre de liens hypertextes. A titre de contre-exemple, le site http://www.infocancer.org/, l’un des plus riches en matière d’information sur le cancer pour le grand public n’apparaît jamais parmi les premiers résultats de Google.

L’algorithme de tri de Google est top secret. Les technologies de Google sont protégées par des brevets et sont donc tout à fait publiques. Les sites qui en détaillent le fonctionnement sont nombreux, ici ou par exemple.

Aucune intervention humaine n’altère les résultats. Faux, manipuler les résultats de Google est même une profession, voire une industrie. Pour plus d’infos, faites une recherche avec les termes "Search Engine Optimazition" par exemple. Par ailleurs Google a directement supprimé des informations de ses résultats en chine. Voir sur leur blog : Google in China.

Google est gratuit. On "paye" en réalité Google en acceptant d’avoir sous les yeux de nombreuses publicités. Si vous utilisez Firefox, vous pouvez vous en débarrasser avec l’extension http://www.customizegoogle.com/.

Pour suivre l’actualité de Google http://www.zorgloob.com/.
Pour s’inquiéter http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2007/09/le-coup-du-chap.html entre autres…
 

3 réflexions au sujet de « Quelques idées fausses sur Google »

  1. Aux internautes en général, je conseillerais d’être un utilisateur averti de Google. C’est à dire d’en connaître le fonctionnement, les limites comme les fonctionnalités avancées http://www.google.fr/help/features.html. Et pourquoi pas d’essayer les concurrents : Exalead, Live, Yahoo…
    Pour ceux qui cherchent de l’information dans le domaine de la santé, j’espère que CISMeF peut-être un bon point de départ. Nous travaillons sur la recherche simple http://doccismef.chu-rouen.fr/ pour qu’elle apporte des résultats intéressants même pour un utilisateur non-initié.
    Il ne faut pas non plus négliger les bases de données bibliographiques, comme la BDSP http://www.bdsp.tm.fr/ dont les références sont de plus en plus accessibles intégralement.
    Côté anglophone, MEDLINE me semble incontournable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *