InfoTOX

 

Bulletin de la Société de Toxicologie Clinique

Editorial Septembre 97

La reconnaissance, implicite mais non officielle, de la spécialité de Toxicologie Clinique s’est imposée depuis 2 à 3 décennies : Activité spécifique de soins aux intoxiqués dans les services d’Accueil et d’Urgences (2 à 5 % des entrées), dans les services de réanimation (10 à 20 % des patients), dans les centres Antipoisons (90 % des 150.000 consultations annuelles en France), en Médecine du travail et en Médecine Légale (20 à 30 % des Consultations et Expertises). Cette activité de soins a atteint et gardé un niveau reconnu sur le plan international grâce au développement simultané d’une recherche et d’un enseignement, constituant ainsi le trépied structurel de toute spécialité médicale en France, l’activité de Toxicologie clinique se caractérise, on l’a déjà dit, par la multidisciplinarité des intervenants. Mais, si celle-ci est manifestement bénéfique pour l’activité de soins et la recherche clinique ou expérimentale, elle semble être un handicap pour l’organisation de l’enseignement. Celui-ci, malgré l’absence de discipline hospitalo-universitaire de Toxicologie médicale, est assurée dans les UFR, tant dans le deuxième que le troisième cycle des études médicales, grâce aux initiatives d’enseignants appartenant aux diverses disciplines. Dans le deuxième cycle figurent quelques questions de Toxicologie Clinique au programme officiel de l’enseignement de Médecine du Travail, de Médecine Légale et aussi dans celui du Concours d’Internat en Médecine. D’autres questions sont intégrées dans les certificats de Synthèse Clinique et Thérapeutique (CSCT) et, suivant les initiatives locales, dans les Certificats de Réanimation Médicale ou de Médecine d’Urgence. On voit donc que ce programme dans le deuxième cycle nécessiterait d’être officialisé et harmonisé. Dans le troisième cycle il n’y a pas de formation en Toxicologie Clinique reconnue sur le plan national sous forme de DES, DESC ou Capacité. Seules la Médecine du travail, la Médecine Légale et la Réanimation Médicale comportent dans leur programme des cours de Toxicologie Clinique ou Industrielle. Il existe à ce jour en France 14 Diplômes Universitaires ou Inter universitaires de Toxicologie dont 6 de Toxicologie Clinique et 8 de Toxicologie spécialisée. Bien que non reconnus sur le plan national, ces D.U qui existent pour certains depuis plus de 10 ans attirent chaque année plus de 400 inscrits et leur auditoire est lui aussi très multidisciplinaire. La Société de Toxicologie Clinique se propose donc d’harmoniser l’enseignement de la spécialité : un projet de création d’un D.I.U national de Toxicologie Clinique, Toxicovigilance et Pharmacovigilance a été élaboré et sera déposé auprès d’Universités volontaires dès 1998. Parallèlement un programme d’enseignement de la Toxicologie Clinique au cours du 2° cycle des Etudes Médicales sera proposé pour l’année Universitaire 1998-1999. Il est fondamental que notre Société à travers tous ses membres qui se consacrent aux soins , à la recherche et l’enseignement en toxicologie médicale soit le moteur de l’organisation et de la reconnaissance officielle de cet enseignement au cours des études Médicales.

- Professeur H. LAMBERT -

Suite du bulletin n°2


[Menu Général CHU][InfoTox]