Infotox

Bulletin de la Société de Toxicologie Clinique

Éditorial novembre 2000

Notre congrès, organisé cette année par nos amis belges à Bruxelles, avec l’aide d’autres sociétés savantes, est bientôt là. Bruxelles 2000, c’est un symbole, celui de l’ouverture, celui de la nécessité de plus en plus évidente de collaborer et de mettre en commun les idées. Le temps où les cliniciens “restaient entre eux” est révolu  ; c’est ainsi et c’est d’une certaine façon tant mieux. Les habitudes vont devoir changer, de nouvelles idées et de nouveaux projets vont voir le jour.

Mais le temps passe très vite, trop vite. Il faut à nouveau, comme chaque année, observer le chemin parcouru, en tirer des leçons, et essayer d’imaginer l’avenir.
Comme cela avait été discuté il y a quelques années, nous proposons d’organiser dorénavant le congrès de la STC une année sur deux. Chaque congrès demande beaucoup de travail, beaucoup d’énergie, beaucoup de temps et nous ne sommes pas si nombreux pour pouvoir continuer à tout organiser chaque année. Le prochain congrès de la STC aura donc lieu en 2002. Que va-t-il se passer en 2001 ?

Nous vous attendons, et nous sommes attendus, à l’occasion de congrès importants auxquels est étroitement associée notre société.
Tout d’abord celui de la Société Française de Toxicologie Analytique à La Clusaz en mars 2001. Ce sera, comme à Limoges l’an passé, une excellente occasion de mieux connaître la toxicologie analytique, de mieux se connaître, et d’envisager des projets communs. Les toxicologues analystes sont nos partenaires du quotidien autour de la personne intoxiquée; ils nous accueillent avec enthousiasme, à nous de répondre très positivement. Puis en avril 2001, ce sera à Paris le congrès de la Société Francophone des Urgences Médicales ; pour la 4e année consécutive, la STC va organiser à cette occasion une journée de toxicologie clinique. Faut-il répéter que les médecins urgentistes nous accueillent bien volontiers et qu’il serait bien dommage de ne pas apporter là notre expertise en toxicologie.
Nous vous proposerons aussi, pour la 3e année consécutive, des après-midi scientifiques, les “après-midi de Fernand-Widal”, en janvier, juin et octobre. Cette année encore, les participants auront retenu la haute tenue des réunions et l’excellente qualité des exposés. Vous serez informés au plus tôt des thèmes abordés, retenez déjà les dates.
Le bulletin Infotox, très apprécié de chacun, continue son chemin  ; chaque membre de la société peut bien sûr y apporter sa contribution. Infotox dépasse maintenant le cadre d’un simple bulletin de liaison pour devenir peu à peu un véritable vecteur d’information scientifique. Faites connaître votre avis, amenez vos idées, vos informations, vous serez les bienvenus. Le site Web de notre société vous permet de vous informer et de vous tenir au courant ; vous pouvez également télécharger l’un quelconque des numéros d’Infotox. A propos de l’Internet, le fonctionnement de la liste de diffusion commune STC et SFTA est encore un peu timide, c’est dommage. C’est pourtant un excellent moyen d’information et de formation continue.
Nous n’oublions d’ailleurs pas la formation – la première année de l’enseignement du DIU de Toxicologie Médicale s’est déroulée de façon encourageante – et nous proposerons bientôt des modules de formation en épidémiologie d’intervention.
Enfin, n’oublions pas que le Journal Européen des Urgences, le JEUR, est un peu notre journal. Une meilleure connaissance de la toxicologie clinique par les urgentistes, une meilleure qualité de l’information scientifique, dépend maintenant en partie de nous.

Vincent Danel

Suite du bulletin n°11


[Menu Général CHU][InfoTox]